Nouvelles stratégies intégrées pour réduire l’impact négatif des pesticides lancées par le projet NOVATERRA

Le 27 Octobre 2020, les partenaires du projet NOVATERRA se sont réunis à distance pour lancer officiellement un nouveau projet de recherche et d’innovation avec pour objectifs de créer une approche plus holistique pour assurer la sécurité alimentaire et l’accès à une alimentation saine tout en répondant aux directives et aux priorités de l’UE pour une utilisation durable des pesticides. Le projet a reçu un financement total de 4,884,346.35€ de la Commission Européenne à travers le programme Horizon 2020. À travers une série d’études de cas dans des oliveraies et vignobles méditerranéens, le projet vise à développer et à tester un ensemble de stratégies nouvelles, intégrées et durables, techniquement et économiquement viables pour différents systèmes de culture, afin d’éliminer ou de réduire de manière significative l’utilisation et les impacts négatifs des produits de protection des plantes – les pesticides.

Pendant les 4 prochaines années, le projet vise à réduire la pollution de l’environnement et les dommages causés aux organismes non ciblés, ainsi qu’à atteindre une meilleure durabilité économique pour les agriculteurs méditerranéens. Les nouvelles stratégies efficaces de NOVATERRA découleront de l’intégration de trois approches clés :
1. l’utilisation de produits de protection alternatifs et naturels (biopesticides, biocontrôle, formulations et adjuvants innovants) ;
2. l’utilisation d’une plate-forme agricole intelligente pour une application plus précise des produits de protection des plantes ;
3. l’expérimentation de nouvelles stratégies de gestion des sols, de biodiversité fonctionnelle et de robotique pour la gestion des mauvaises herbes, pour une meilleure santé des cultures avec moins de produits chimiques.

Le consortium NOVATERRA, dirigé par l’Institut espagnol de recherche et de technologie agro-alimentaire (IRTA) et accompagné dans la conception de l’idée et la gestion de projet par la société de consultance Artica Ingeniería e Innovación (artica+i), est constitué d’un total de 19 entités impliquants des experts de 6 pays différents (Espagne, Portugal, France, Italie, Grèce et Belgique), avec des profils différents, qui ensemble concevront, développeront, testeront et exploiteront les nouvelles solutions.

En plus du consortium et en raison de son approche multi-acteurs, NOVATERRA va créer un réseau de parties prenantes comprenant des agriculteurs, mais aussi des décideurs politiques, des experts scientifiques, des associations de producteurs d’huile d’olive et de vin, des industriels et des citoyens. Les parties prenantes participeront à un diagnostic initial sur l’utilisation des pesticides dans les vignobles et oliveraies, prendront part à des groupes de discussion et à des ateliers ainsi qu’à d’autres activités d’exploitation et fourniront des conseils spécifiques.

Les solutions envisagées seront alignées avec les besoins actuels du marché, la sensibilité des consommateurs, les législations européennes actuelles et à venir ainsi qu’à la capacité d’investissement des agriculteurs et producteurs qui diverge entre les différentes régions méditerranéennes. Ainsi, NOVATERRA sera adapté à différentes régions édaphoclimatiques, permettant aux agriculteurs d’améliorer leurs stratégies de gestion des parasites pour protéger les vignobles du mildiou et de l’oïdium, botrytis et les vers de la grappe, ainsi que la protection des oliveraies contre l’œil de paon, la mouche du vinaigre, la teigne de l’olivier et la cochenille noire.

Vous souhaitez suivre ce projet et contribuer à la mise en place de ces nouvelles stratégies? Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux et notre Newsletter pour les dernières infos!

More information about the project:
Felicidad de Herralde
NOVATERRA Project Coordinator 

Mail: felicidad.deherralde@irta.cat
Tel: 902 789 449- ext.1330 / 675 788 982

Social Media :
Facebook: NovaTerraEUproject
Twitter: @NOVATERRA19
LinkedIn: novaterra-project